Nouvelle tendance : les petits commerces accompagnent le développement du Do It Yourself

De plus en plus de petits commerces proposent des offres de formation afin de partager leur savoir-faire à leurs clients, et animer leur boutique.

Entre mode du vintage et crise économique, nombreux sont les facteurs qui ont favorisé l’émergence de la nouvelle tendance du « Do it yourself », généralement appelée DIY, ou « faites-le vous-mêmes ». Les consommateurs d’aujourd’hui veulent apprendre à créer, réparer, recycler eux-mêmes, plutôt que de passer systématiquement par l’intermédiaire d’un professionnel.

Loin d’y voir un recul de la consommation, de nombreux petits commerces ont vu dans cette tendance une opportunité commerciale nouvelle, et ont adapté leur offre en fonction, avec notamment des formations et ateliers pour accompagner les consommateurs en quête d’autonomie.

Mettre en valeur son savoir-faire

En partageant une partie de son savoir-faire avec ses clients, le commerçant leur prouve par la pratique ses compétences et son professionnalisme. Ils seront dès lors plus enclins à faire appel à lui pour réaliser des tâches plus complexes.

C’est le pari qu’a fait DKM Habitat, à Toulouse : cette société spécialisée dans le second œuvre propose à ses clients des formations afin qu’ils puissent réaliser eux-mêmes certains travaux.

DIY-2

A Paris, la cordonnerie Stanislas a quant à elle voulu dépoussiérer l’image liée à son secteur d’activité. Pour ce faire, elle a décidé d’animer un atelier de réparation de chaussures tous les jeudis soirs : les clients y apprennent les bons gestes pour entretenir leurs souliers, et découvrent le charme du métier artisanal de cordonnier.

Animer la boutique

Proposer des ateliers est aussi un bon moyen de favoriser la convivialité au sein des petits commerces, et de provoquer de nouvelles occasions de visite en boutique.

A Londres, l’épicerie fine Recipease s’est dotée d’une cuisine équipée dans laquelle les clients peuvent mitonner les ingrédients qu’ils ont achetés. Ils sont assistés par des chefs professionnels qui prodiguent des conseils sur la cuisson, l’assaisonnement, la mise en valeur des plats, …

De la même manière, à Paris, un magasin de décoration organise chaque mois des ateliers artistiques pour enfants. Ces derniers peuvent y apprendre à réaliser des décorations de Noël, des pliages, des puzzles, et bien d’autres objets originaux. Un rendez-vous que certains attendent avec impatience !

DIY-3

Tisser des liens privilégiés avec ses clients

DIY-4 Enfin, les cours de « Do it yourself » sont des occasions de partager des moments de convivialité et de proximité avec ses clients : apprendre à mieux les connaître, les initier à sa passion, créer des affinités, … Un moyen efficace de les fidéliser !

C’est ainsi que tous les mercredis, la pâtisserie Nicolas Bernardé se transforme en atelier pour apprentis pâtissiers, petits ou grands. Elle n’est désormais plus seulement un commerce de proximité, mais un lieu de rassemblement pour passionnés de cuisine qui veulent mettre en pratique leur talent.

Gagner en crédibilité, animer sa boutique, fidéliser sa clientèle… Autant de raison de développer une offre de formation, gratuite ou payante, dans son magasin.