Hyperconnectés, plus de 8 Français sur 10 utilisent un écran pour se guider sur la route des vacances

Hyperconnectés, plus de 8 Français sur 10 utilisent un écran pour se guider sur la route

Au moment où se préparent les premiers départs estivaux, Mappy, leader de la recherche locale par la carte, dévoile une étude OpinionWay* décryptant les usages des Français sur la route des vacances. L’enquête révèle que les automobilistes français restent connectés, même sur la route du soleil !

  • 86% des automobilistes sont équipés d’un écran connecté pour définir leur itinéraire et ainsi éviter les déconvenues.
  • 69% utilisent un GPS pour se guider pendant leur trajet, 15% une application mobile.
  • Impatients, 46% des Français optent pour l’itinéraire le plus rapide.
  • 57% des Français associent le trajet des vacances à un moment de plaisir ou de détente.

Pour 8 Français sur 10 (80%), la voiture reste le moyen de transport privilégié, et 86% d’entre eux embarquent au moins un écran dans leur véhicule pour les orienter lors de leurs trajets. Si le GPS est le moyen de guidage préféré des automobilistes (69%), 15% des répondants ont recours à une application mobile, notamment les 18-24 ans (30% à s’en servir comme système de navigation). L’étude dévoile également que les Français se connectent avant et pendant leur trajet afin de préparer leur itinéraire, suivre les recommandations routières et assurer le divertissement de leurs passagers.

« Mappy accompagne historiquement les Français dans leurs déplacements au quotidien et plus encore sur la route des vacances. Avec plus de 100 millions d’affichages de cartes et 34 millions de recherches d’itinéraires par mois dont 25% sur le mobile, nous repensons sans cesse nos services web et mobiles pour répondre aux attentes de nos utilisateurs. En fournissant des informations sur le trafic, les lieux d’intérêt, les hébergements, les stations-services et sur tous les commerces en France, nous donnons la garantie à nos utilisateurs d’arriver à bon port, avec l’assurance de voyager malin », commente Bruno Dachary, Directeur Général Délégué Mappy.

Les Français seront nombreux sur la route des vacances

Selon cette étude OpinionWay réalisée pour le compte de Mappy, 6 Français sur 10 (60%) ont l’intention de partir en vacances cet été, 27% affirment tout de même ne pas avoir l’intention de partir, tandis que 13% sont encore indécis. Pour 80% des sondés, la voiture reste le moyen de transport privilégié ; viennent ensuite l’avion (24%) et le train (18%).

Pas peur de prendre la route

Pour 57% des automobilistes français, le trajet des vacances constitue un moment de plaisir ou de détente. Il est au contraire perçu comme une épreuve fatigante pour 25% des répondants et même d’appréhension ou d’angoisse pour 14% d’entre eux. A noter tout de même que 42% ont déjà différé leur départ en raison des bouchons annoncés.

Des automobilistes connectés et prévoyants

Les automobilistes français sont prévoyants lorsqu’il s’agit de s’engager sur la route, et encore davantage lorsqu’ils sont amateurs de nouvelles technologies. 86% utilisent un écran pour se guider : pour 69% un GPS, pour 15% une application mobile. Ils sont 28% à suivre les recommandations (application, GPS ou radio) liées au trafic en temps réel pour si besoin modifier leur itinéraire.

Ils sont également 86% à avoir étudié leur itinéraire avant de partir et ils sont même 58% à préparer leur parcours au moins deux semaines à l’avance, 65% chez les utilisateurs d’applications mobiles.

Connectés, les passagers le sont aussi, 16% d’entre eux utilisant un écran pendant le trajet : smartphone ou tablette.

Impatients de rejoindre leur lieu de villégiature

46% des automobilistes s’orientent vers le trajet le plus rapide au moment de réaliser leur itinéraire. A noter qu’ils sont seulement 14% à sélectionner le parcours le plus économique et 3% le plus écologique.

*Méthodologie de l’étude
Etude quantitative réalisée du 19 au 22 juin 2015 auprès d’un échantillon de 1 000 individus représentatif de la
population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été interrogé par Internet sous système CAWI
(Computer Assisted Web Interview).